Mamadou Diallo, ex-DTN de boxe : "Yékini doit raccrocher pour éviter le combat de trop… ça pourrait être la catastrophe (+ vidéo)


Rédigé le Mardi 11 Juin 2013 à 21:17 commentaire(s)


Après que Yékini ait annoncé son retour, un ancien spécialiste de la boxe lui lance une mise en garde sérieuse qui devrait faire réfléchir l'ex-Roi des Arènes! Extrait de l'entretien paru dans le journal L'observateur, réalisé par Mamadou Fall.


Mamadou Diallo, ex-DTN de boxe : "Yékini doit raccrocher pour éviter le combat de trop… ça pourrait être la catastrophe (+ vidéo)

L'ancien DTN de boxe du Sénégal sonne l'alerte. Mama Diallo ne cache pas sa crainte sur un éventuel retour après 13 mois d'absence dans l'arène. Surtout quand ce dernier révèle avoir failli finir sur une chaise roulante. Encadreur d'anciens champions de lutte comme Double Less, Manga 2 ou Ambroise Sarr, Mamadou Diallo demande à l'enfant de Bassoul de dire stop. Ses arguments.

Les craintes : "Il doit s'estimer heureux d'avoir retrouvé la mobilité de ses jambes".
"J'ai peur que Yékini fasse le combat de trop. J'ai eu à affronter le genre de maladie qu'il dit avoir contractée dernièrement. Je n'arrivais pas à marcher pendant 4 à 5 mois. Yékini a pris deux coups dans sa carrière qui peuvent amener ce qu'il a évoqué. Un coup contre Bombardier après le sifflet de l'arbitrer et il en était tombé pendant quelques secondes, avant de se relever groggy. Et le dernier coup, c'était contre Balla Gaye 2 contre qui il a reçu un uppercut court à la pointe du menton que beaucoup de gens n'ont pas vu. Quand il a voulu attaquer son adversaire, il avait les jambes en coton. Il ne pouvait pas réussir sa prise, car sa jambe droite était déjà fragilisée par le coup qu'il avait reçu au menton. Balla Gaye 2 l'a terrassé et après il ne pouvait même pas se lever, il a fallu qu'on le soulève.




Pour le début du combat allez à la minute 2:10 et pour le fameux coup pris par Yékini allez à la mn 3:35.

Peut-être qu'il est revenu aujourd'hui dans l'arène par orgueil. Il est resté presque 13 mois sans combattre. Vouloir revenir pour des combats chocs après un arrêt pareil, ça pose problème. Il prend d'énormes risques. S'il n'est pas préparé sur le plan musculation et le plan physique, ça pourrait être la catastrophe s'il prend un autre coup. Aujourd'hui, il doit s'estimer heureux d'avoir retrouvé la mobilité de ses jambes. Je prends l'exemple de Mouhamed Ali (ancien boxeur américain) qui a eu la maladie de Parkinson après avoir livré le combat de trop contre Foreman au Zaïre. Quand j'ai lu les déclarations de Yékini dans la presse j'ai aussitôt pensé à Mohamed Ali. Maintenant, il parle difficilement et écrit avec difficulté à cause de cette maladie qui peut survenir à force d'encaisser des coups.

Le conseil que je lui donne en tant qu'ami, est qu'il raccroche pour finir en beauté. Il ne faut pas qu'il reçoive un coup de trop. La santé n'a pas de prix. S'il ne peut pas se passer de la lutte, je lui conseille d'encadrer les jeunes ou de créer sa propre école de lutte comme l'a fait Manga 2. Il peut être promoteur s'il le souhaite. Mais il ne peut pas avoir un choc et être absent pendant 13 mois et revenir pour demander des combats chocs. C'est un grand risque pour lui."

Sources : L'observateur,  11/6/2013
Mamadou Fall


Tags : yekini




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 2 Mars 2017 - 11:57 Gouy Gui vs Boye Niang







L'actu de la lutte






Sans titre 14
Sans titre 13
Sans titre 4
Sans titre 3
Sans titre 29
Sans titre 28