Arenebi.com : Actualité de la lutte sénégalaise

NGAGNE DIAGNE APPORTE DES PRÉCISIONS «GFM ne doit rien à aucun lutteur»


Rédigé le Mardi 17 Mai 2016 à 13:34 | Lu 912 commentaire(s)



Réagissant par rapport à un papier sorti dans nos colonnes et faisant état des difficultés qu'auraient les télés avec les reliquats impayés aux lutteurs, Ngagne Diagne dit clairement que la structure à laquelle il appartient ne doit rien à personne.


NGAGNE DIAGNE APPORTE DES PRÉCISIONS   «GFM ne doit rien à aucun lutteur»

«...Quelque temps après ce début prometteur, cette structure a disparu de l'arène depuis deux ou trois ans. 
La Rdv et un peu plus tard Gfm Entertainment avaient également mis le pied à l'étrier pour tenter d'investir dans la lutte, avec frappe. La saison dernière, Excaf lançait le tournoi TNT tandis que Gfm démarrait en grande pompe avec le succulent derby entre Balla Gaye 2 et Eumeu Sène. Cette implication des médias dans l'arène n'était rien d'autre qu'un mirage qui commence à se dissiper, laissant la place à la désillusion. Toutes ces structures ont des dettes envers des lutteurs», écrivions-nous vendredi dernier. Un papier qui a fait réagir Ngagne Diagne. Selon le chroniqueur de la RFM, «je puis vous dire que la structure GFM Entertainment ne doit aucun franc à aucun lutteur. Le combat Gris 2 / Ablaye Ndiaye n'était pas, à l'origine, un combat de GFM. Vous savez tous qu'il a été matérialisé et négocié de bout en bout par Luc Nicolaï, un collaborateur de GFM. Encore une fois, Youssou Ndour et GFM ne doivent absolument rien à personne dans cette arène». Il faut peut-être rappeler que le seul combat organisé par GFM Entertainment est celui qui opposait, le 5 avril 2015, Eumeu Sène à Balla Gaye 2. Et, jusqu'ici, aucun de ces lutteurs n'a fait une sortie pour dire qu'on lui devait quoi que ce soit. Comme l'a dit Ngagne, le combat Gris 2 / Ablaye Ndiaye, comme c'est le cas pour Sa Thiès / Siteu et Marley / Khadim Sarr, a été bel et bien négocié et conclu par Luc Nicolaï. C'est parce que ce dernier a eu maille à partir avec la justice que le groupe GFM Entertainment s'est résolu à organiser des journées.

Abou NDOUR
Sunu Lamb n° 3101 du 17 mai 2016