Arenebi.com : Actualité de la lutte sénégalaise

SIGNATURE DE CONVENTIONS D'OBJECTIFS AVEC LE CNG Le ministère met les moyens et veut des résultats


Rédigé le Mardi 21 Juin 2016 à 17:26 | Lu 667 commentaire(s)


L'État du Sénégal, en corrélation avec le département des Sports, a signé hier une convention avec le CNG pour fixer des résultats à court, moyen et long terme. Un portefeuille de deux cent millions a été mis en place pour appuyer le CNG ainsi que les neuf autres fédérations bénéficiaires.


Afin de prôner la culture de la gagne et des prouesses sportives, l'État, à travers ces conventions d'objectifs, met à la disposition de dix fédérations dont le CNG de lutte une enveloppe financière de deux cent millions. Par le biais du ministère des Sports, le gouvernement adopte cette politique pour amener les entités sportives à produire des performances à l'échelle continentale et mondiale. Hier lundi 20 juin à partir de 12h30, le ministère des Sports, maître d'œuvre de ce programme, a procédé dans ses locaux à la Zone B à la signature de ces contrats avec les fédérations choisies. En dehors de la lutte, il s'agit du football, du basket-ball, du handball, de la natation, du judo, de l'athlétisme, de tir et chasse, du handisport, pour ne citer que celles-ci. Sans oublier l'ONCAV, mouvement associatif sportif. C'est vers 14h que le ministre Matar Bâ a signé ce pacte avec le président du CNG, Alioune Sarr. Malgré son statut de structure d'exception, le Comité national de gestion de la lutte a longtemps eu des succès sur les plans national et international. Récemment, lors du TOLAC au Niger, la sélection nationale a remporté le tournoi par équipes. Au dernier Championnat  d'Afrique  en lutte gréco-romaine à Alexandrie, l'équipe du sélectionneur Lansana Coly s'est classée cinquième derrière les sélections maghrébines très fortes dans cette discipline. En raison de ses performances, l'Etat du Sénégal par l'entregent du ministère des Sports renouvelle sa confiance à ladite structure et lui fixe d'autres objectifs à long terme pour le rayonnement du sport le plus populaire de notre pays. Le CNG va bénéficier d'un montant de trente millions pour la réalisation des missions assignées par l'État. Matar Bâ, patron du sport national, explique les raisons de cette convention : «C'est un jalon important dans la vie sportive nationale. Nous avons élaboré et validé la lettre sectorielle du sport. Cette étape devrait nous ouvrir de nouvelles perspectives. Plusieurs projets structurants sont inscrits dans ce programme. Il s'agit de passer d'une logique de moyens à une logique de résultats. C'est dans ce cadre de modernisation que ma direction s'est engagée à introduire la signature de conventions d'objectifs avec les fédérations sportives.»
Boubacar NIANG
                                                                                                               Sunu Lamb n° 3131 du 21 juin 2016