Arenebi.com : Actualité de la lutte sénégalaise


THIERNO KÂ, CHARGÉ DE LA COMMUNICATION DU CNG «Tout lutteur reconnu coupable par la justice sera radié»


Rédigé le Mercredi 25 Juin 2014 à 01:48 | Lu 625 commentaire(s)



THIERNO KÂ, CHARGÉ DE LA COMMUNICATION DU CNG «Tout lutteur reconnu coupable par la justice sera radié»
 
 
L'arène politique est en train de nourrir le pire démon : la violence. Souvent avec la complicité des lutteurs. Le chargé de communication du CNG rappelle que tout lutteur reconnu coupable de faits, quels qu'ils soient, sera radié de l'arène. 
 
Le premier vice-président du CNG chargé de la lutte avec frappe est interpellé par rapport à la vague de violences survenues ces derniers temps dans le cercle de la politique et impliquant des lutteurs. Thierno Kâ invite d'abord les lutteurs à éviter de verser dans la violence. «La politique n'est pas une histoire de biceps. Ceux qui versent dans la violence n'ont rien à faire dans la politique. C'est un débat d'idées. Le CNG rappelle cette éthique aux lutteurs et à l'ensemble des acteurs de la scène politique. Si les lutteurs acceptent de servir dans la violence, c'est leur problème. C'est une décision individuelle de leur part». Lors de la dernière élection présidentielle de 2012, le CNG avait exhorté les lutteurs à rester loin de la violence. Des athlètes de l'arène avaient ainsi été incriminés dans des incidents violents. Thierno Kâ rappelle cette réglementation qui expulse de l'arène tout lutteur jugé coupable par la justice. «Si un lutteur est reconnu coupable par la justice et frappé d'une peine de privation de liberté, il n'aura plus droit à une licence. Ce n'est pas quelque chose qui est exclusivement lié à une campagne électorale. Un lutteur condamné pour des faits, quels qu'ils soient, sera radié de l'aréne ».
 
Boubacar NIANG
Source : Sunu Lamb n° 2534 du 24 juin 2014






Facebook
Twitter