Arenebi.com : Actualité de la lutte sénégalaise

TOURNOI DE LA FRATERNITÉ À ABIDJAN Gambien et Double Tyson décrochent la médaille d'or


Rédigé le Jeudi 11 Juillet 2019 à 20:31 | Lu 262 commentaire(s)




Le week-end dernier s'est déroulé à Abidjan le Tournoi de la Fraternité qui a pour but de raffermir les liens entre les différentes communautés vivant au pays de feu Houphouët Boigny. Les lutteurs sénégalais, conduits par Double Tyson, ont survolé le tournoi.


L'arène du palais des sports de Treichville d'Abidjan a abrité, le week-end dernier, un tournoi de lutte traditionnelle dénommé Tournoi de la Fraternité, semblable à celui de la CEDEAO. Organisé par Amiddou Mamane, un Nigérien résidant en Côte d'Ivoire et qui investit beaucoup dans l'événementiel, ce tournoi avait réuni la Gambie, le Niger, le Mali, la Côte d'Ivoire et le Sénégal qui était représenté par les lutteurs Gambien, Double Tyson, Gasoil et AN 2000, invités par l'organisateur. Le tournoi a démarré le vendredi 5 juillet avec les qualifications en individuel par catégorie de poids où les quatre lutteurs sénégalais ont obtenu chacun son ticket pour les finales. En Finale, Gazoil (-65 kg), An 2000 (70 kg), Gambien (+100 kg) et Double Tyson (+120 kg) ont remporté chacun une médaille d'or au grand bonheur des nombreux Sénégalais vivant au pays de feu Houphouët Boigny. Cerise sur le gâteau car en finale par équipes, le team du Sénégalais s'est imposé face au Niger (4-0). Une belle équipe sénégalaise qui a séduit le nombreux public par ses accoutrements et ses pas de danse. 

Initiateur de cette grande manifestation, Amidou Mamane précise qu'il ne s'agit pas de créer un tournoi CEDEAO bis. «La lutte est le seul sport que tous les Africains aiment surtout nous qui sommes de la région ouest. Nous, ressortissants africains vivant en Côte d'Ivoire, nous retrouvons les dimanches à Bassam (une plage d'Abidjan) pour des séances de lutte où les Ivoiriens croisent les Sénégalais, les Maliens contre les Gambiens ... et c'est vraiment magnifique. On se retrouve à travers ce sport et c'est pourquoi l'Idée m'est venue de créer ce tournoi de la fraternité qui n'est pas là pour contrecarrer celui de la CEDEAO mais raffermir les liens entre les communautés qui vivent en Côte d'Ivoire», a-t-il expliqué. 

Abdoulaye DIAGNE (Kaolack) 

Sunu Lamb n° 4041 du 11 juillet 2019 




Dans la même rubrique :
< >










Partager ce site

Facebook
Twitter