Arenebi.com : Actualité de la lutte sénégalaise


VIOLENCE DANS LA CAMPAGNE ELECTORALE A RUFISQUE Domou Dangou, Mamaya et Songane Guèye 2 arrêtés par la police


Rédigé le Mercredi 25 Juin 2014 à 01:50 | Lu 833 commentaire(s)



VIOLENCE DANS LA CAMPAGNE ELECTORALE A RUFISQUE Domou Dangou, Mamaya et Songane Guèye 2 arrêtés par la police
 
 
Le commissariat urbain de Rufisque a refusé du monde hier, lundi. Trois (3) lutteurs de l'écurie Songane Guèye ont été arrêtés depuis dimanche dernier pour violence dans la campagne électorale pour les élections municipales du 29 juin. Comme les autres villes, Rufisque n'a pas été épargnée par les scènes de violence lors de la campagne pour les élections municipales du 29 juin. Samedi dernier, des affrontements ont eu lieu dans la commune d'arrondissement de Rufisque Nord, précisément dans les quartiers de Fass et Darou Salam, fiefs respectifs de Badara Mamaya Sène, actuel maire de la ville de Rufisque, et Pape Ndaw Fall, responsable politique. Une situation née d'une rivalité politique ancienne qui date de 2009. Feu Ndiawar Touré, habitant de Darou Salam, avait été délogé de la tête de la mairie de Rufisque par Badara Mamaya Sène, qui l'avait menacé un peu partout de le «chasser» de la mairie.

Cette fols-ci, les habitants de Darou Salam, par l'entremise de leur bienfaiteur Pape Ndaw Fall, ont voulu coûte que coûte prendre leur revanche en infligeant une défaite cinglante à l'actuel maire, au soir du 29 juin. Les deux entités politiques se crêpent le chignon à chaque fois que l'occasion se présente. Les deux adversaires se sont signalés la semaine dernière avant que l'affaire ne s'envenime le week-end dernier. Plus précisément le samedi, quand la caravane de Bess du Niakk dirigée par Serigne Mansour Sy Djamil, en compagnie de son représentant dans la commune du Nord Pape Ndaw Fall, arrivait aux alentours du siège de l'ARC de Mamaya Sène où une véritable rixe a éclaté entre les deux camps, entraînant d'importants dégâts matériels, des voitures de «Ndiaga-Ndiaye» endommagées et un blessé grave du nom d'«Oussou Dolé», partisan de Bëss du Niakk.
 
Cités parmi les démons de cette violence, les lutteurs Domou Dangou, Mamaya et Songane Guèye 2, tous de l'écurie Songane Guèye, ont été arrêtés depuis dimanche par les agents du commissariat de Rufisque. Hier, lundi, parents, amis et habitants des quartiers Fass, Dangou et Darou Salam s'étaient massés aux alentours du commissariat urbain jusqu'aux environs de 17h30 pour voir si les lutteurs seraient déférés à Rebeuss.
Cheikh Demba NDIAYE
Source : Sunu Lamb n° 2534 du 24 juin 2014
 






Facebook
Twitter